L'actualité de votre centre de relaxation Relax And Go

L'actualité de votre centre de relaxation Relax And Go

 

Bonjour,

 
 
Voilà c'est fini lalalalala..... l'heure de la rentrée a sonné ! Pour tous ceux qui ont du mal ... pensez à venir chez Relax And Go pour un moment cocooning - 
 
 
Rappel : le centre est ouvert du mardi au samedi de midi à 18h SANS RDV et après 18h30 ou le matin uniquement sur RDV
 
Ci dessous je vous propose de lire un article intéressant pour réussir sa rentrée et son retour au travail 
Cf article lu sur "mon psychologie"
 

Gérer le blues de la rentrée

Finis le farniente et la dolce vita, place au travail, à la routine, aux heures passées dans les transports… La reprise du travail après les congés d’été est parfois difficile. Et s’accompagne souvent d’un petit coup de blues.

« C’est normal, explique Patrick Amar, psychologue et coach de dirigeants. La rentrée professionnelle est une période de transition. On passe d’un état de grande liberté à un environnement de grande contrainte. Une période d’ajustement est donc nécessaire pour changer ses habitudes. » Et pour que ce vague à l’âme s’estompe…

Le conseil de Patrick Amar : « Il y a un deuil des vacances à faire mais il faut se dire que l’on va y arriver, car on y arrive chaque année. Pour se remobiliser et se réadapter, l’idéal est de se donner des objectifs modestes au début. L’intérêt ? Amorcer la pompe et nous permettre de nous sentir bien puisqu’on accomplit des choses. »

Ne pas se laisser gagner par le stress de la rentrée

Qui dit rentrée, dit souvent période de rush. De reprise des dossiers, des réunions, des projets… Une effervescence qui contraste avec l’oisiveté si agréable des vacances. Une source de stress, aussi. « Tout n’est pas essentiel, prévient Patrick Amar. Il faut trier ce qui est urgent et important de ce qui l’est moins, ou pas du tout. » Le mot d’ordre pour combattre la pression ? Hiérarchiser. Les tâches, les priorités… « Etablir un rétroplanning peut être aidant : on fait une liste de ce qu’on doit avoir fini pour le milieu, puis pour la fin du mois… ».

Le conseil de Patrick Amar : « Evitez de procrastiner et de ne pas finir les choses. Aristote disait : "le commencement est plus que la moitié de la chose". Si on remet un sujet au lendemain, il va devenir encore plus urgent. Et on risque d’être pollués par des émotions négatives : frustration, culpabilité à ne pas aller plus vite, perte d'estime de soi... »

Continuer à cultiver les plaisirs des congés

Savourer des apéritifs en terrasse, prendre le temps de partager, en couple ou en famille, de bons petits déjeuners, marcher pour se rendre au travail… La rentrée ne sonne pas le glas de tous les plaisirs que l’on s’octroyait en vacances. Au contraire. « Il est important de prendre du temps pour soi et de ne pas faire l’impasse sur les moments de détente », commente le psychologue. Surtout la semaine de reprise.

Le conseil de Patrick Amar : « Les vacances sont l’opportunité de mettre en place de nouvelles façons de fonctionner. De commencer une activité sportive, de changer son comportement alimentaire, d’apprendre à être dans l’ici et le maintenant… A condition de persévérer dans cette voie, on va pouvoir, une fois rentrés, transformer ces comportements en habitudes dans notre vie quotidienne. »

Garder de bonnes habitudes des vacances

Et ces bonnes habitudes nées lors des vacances, nous pouvons aussi les appliquer à notre monde professionnel.Pendant l’été, nous avons ralenti, déconnecté, pris notre temps… Des attitudes qui ne peuvent qu’être bénéfiques dans notre travail. « Ce dont les salariés souffrent le plus, c’est du fonctionnement dans l’urgence, analyse Patrick Amar. Ils ne se sentent plus maîtres de leur agenda, mais en permanence en réaction à quelque chose. »

Alors pourquoi ne pas essayer d’inviter un peu de « slow » dans notre travail ? De ralentir pour mieux faire, de prendre des pauses, d’instaurer davantage de moments de convivialité avec ses collègues ?

Le conseil de Patrick Amar : « En vacances, on éprouve souvent plus de facilité à aller vers les autres. On peut conserver cette idée à la rentrée en commençant par partager des souvenirs de vacances. Derrière eux, il est question des passions et des plaisirs de chacun. Les mettre en commun crée une plus grande proximité et un meilleur travail d’équipe par la suite ».

Ne pas prendre trop de résolutions

Quand on pense rentrée, on pense souvent nouvelle année qui commence, voire nouveau départ. Et il est tentant de prendre, à cette occasion, de bonnes résolutions. Se mettre au sport, ne plus laisser de piles s’amonceler sur son bureau, arrêter les horaires à rallonge…

« Souvent, on veut trop en faire, d’autant plus que l’on n’a pas forcément tenu nos résolutions précédentes. Il peut être bon de se demander pourquoi, cette fois-ci, c’est vraiment important. Et quel sera l’inconvénient, si on ne tient pas cette résolution. Si la réponse est « pas grand- chose », c’est sans doute que l’on n’est pas très motivé pour la tenir… »

Le conseil de Patrick Amar : « L’idéal est de définir un objectif spécifique, mesurable, réaliste. On peut demander à notre entourage et à nos collègues de nous aider à le tenir. Prendre un engagement en public est aidant : cela crée une sorte de vigilance externe. »

Réfléchir à son travail

Combien sommes-nous à être partis en vacances sur les rotules, épuisés, pressurisés ? Et à vouloir que cette année, les choses se passent autrement ? « Les vacances offrent une prise de recul assez rare pour… réfléchir à son travail, avance Patrick Amar. "Qu’est-ce que j’aime - ou pas - dans mon travail ? Qu’est-ce que j’aimerais voir changer ? Comment l’enrichir ? Si rien n’est possible, faut-il en chercher un autre ?" ».

En congés, on réfléchit aussi à ses envies, on imagine des projets pour l’année à venir… La difficulté ? Parvenir à conserver cette prise de recul dans l’effervescence de la rentrée.

Le conseil de Patrick Amar : « Ce qui est urgent est rarement important et ce qui est important est rarement urgent. La plupart du temps, nous donnons la priorité à l'urgent et nous délaissons ce qui est important, mais pas urgent : son équilibre vie pro - vie privée, l’évolution de son travail… Et un jour, on s’aperçoit que l’on s’est négligé, que l’on a négligé son conjoint, que l’on a des problèmes de santé… Il est important de se donner du temps pour réfléchir, en bloquant par exemple symboliquement un créneau dans son agenda pour une réunion avec soi-même ».  

Préparer le jour de la rentrée

Certains recommencent en milieu de semaine, d’autres lisent tous leurs mails la veille de la rentrée, d’autres encore rentrent au dernier moment… A chacun sa stratégie pour appréhender la reprise du travail.

« Il faut garder ce qui marche pour soi », préconise Patrick Amar, qui conseille d’établir une petite to do list pour la première journée. « L’idée est de planifier deux ou trois choses à faire en rentrant - pas plus -, et cela peut inclure un moment de plaisir -. On peut notamment noter d’aller parler avec son chef. En partant de l’évocation des vacances de chacun, c’est l’occasion de faire un point, de façon informelle, sur l’année à venir ».

Le conseil de Patrick Amar : « Dans cette phase de rentrée, il est important de rechercher du soutien social. Avant de rentrer, on peut passer un coup de fil à un collègue pour se renseigner sur l’atmosphère qui règne dans l’entreprise. Le jour J, on peut déjeuner avec des collaborateurs, dîner le soir avec des proches… Evoquer avec d’autres la difficulté que l’on peut avoir à reprendre fait du bien, car on s’aperçoit que l’on n’est pas le seul à avoir du vague à l’âme. Et puis on peut également commencer à penser aux vacances suivantes ! »

Jour J : reprendre le travail en douceur

Ca y est, les vacances sont finies, c’est le moment de reprendre. Mais pas tambour battant, alerte Patrick Amar. « Attention aux croyances démobilisatrices du type : ‘je dois être à 120% dès que j’atterris’. » D’autant que l’on va sans doute avoir quelques difficultés de concentration, être rapidement fatigué… Alors, le jour de la rentrée, mieux vaut y aller doucement. Faire de petits horaires, éviter la cantine, les grosses réunions d’emblée… 
 
Le conseil de Patrick Amar : « Il faut du temps. Mais on se connaît : on sait quelle est notre façon de gérer le deuil des vacances. D’ailleurs, il peut être intéressant de se rappeler ce qui nous a aidés les fois précédentes. Et de se dire que oui, ces vacances sont finies, mais qu’elles ouvrent sur autre chose ».

Retour de vacances : SOS, ma boîte mail déborde

Les conseils de Patrick Amar

- Commencer par un tri rapide, et les répartir dans 3 boîtes (« à faire dans les 24-48 heures », « à faire dans la semaine », « pas urgent »)

- Les lire en plusieurs fois (par paquets de 50 ou 100)

- Le faire plutôt le matin en arrivant : c'est mieux de commencer par le plus rébarbatif

- Gérer un mail à la fois

Au programme de ce mois de septembre :
 
L'atelier méditation se déroule jeudi 13 septembre de 19h à 20h
Le thème : le temple de la lumière.
Une relaxation qui vous conduit vers une détente très profonde et un état de grand bien être intérieur. Un voyage durant lequel vous pourrez vous ressourcer au calme d'un petit temple de lumière.
Tarif : 10€/ personne
 
 
Pour fêter les 6 ans de Relax And Go, je vous propose de nous réunir jeudi 20 septembre à 19h chez mon voisin "le Bar des Arcades" qui anime une soirée. ce sera donc l'occasion de vous remercier pour votre fidélité.
 
Promotion sur tous les produits "Fleurs d'E Bach" 
5€ au lieu de 7€ 
Jusqu'à épuisement du stock.
Offre valable du 30/08 au 30/09
 
 
Fermeture pour formation les 4 et 5 septembre.
Des nouveautés en perspective sont à prévoir dans vos agendas.
 
Au plaisir de vous accueillir encore si nombreux pour ce mois de septembre.
 
 

Florence LAMBERT